Café en grain du Cameroun

Café en grain du Cameroun

  Ambre

 (23)    (0)    0

  La dégustation vue par Cafés Miguel

Nous poursuivons notre route des cafés autour du monde avec un café en grain réputé pour sa douceur et son équilibre. Le café du Cameroun, en particulier l’Arabica, s’est fait une place de choix sur le marché international et est très apprécié des consommateurs.

Découvrons ensemble les origines du café Simakélé, sa culture ainsi que ses plus belles caractéristiques.

Café du Cameroun

Ces dernières années, le Cameroun a su devenir l’un des plus importants producteurs de café à l’échelle mondiale, et représente 0,3% du marché. Il fait aujourd’hui partie des 6 plus grands producteurs africains, avec l’Éthiopie, l’Ouganda, la Côte d’Ivoire, la Tanzanie et le Kenya. Sa production s’élève dans à 500 000 sacs de 60 kg de grains de café chacun.

L’agriculture dans son ensemble est un véritable moteur économique pour le pays, qui dispose des ressources nécessaires à la culture du cacao, de l’huile de palme, de l’arachide ou encore du mil.

Caféiculture au Cameroun

Le café n’est entré dans le paysage camerounais qu’à partir des années 1890, avec les colons allemands. Il faut toutefois attendre jusqu’en 1925 pour que sa culture se développe pleinement, et s’étende sur le territoire. C’est d’ailleurs dans la région de Moungo ainsi que sur les Haut-Plateaux que les caféiers vont trouver un terrain propice pour s’épanouir.

Le café produit s’avère rapidement être d’une excellente qualité, et c’est à partir des années 60 qu’il devient une source de revenus majeure pour beaucoup de familles.

En 2014, la caféiculture camerounaise bénéficie d’un plan de relance pour booster une économie ralentie dans les années 90 à cause de la libéralisation du marché.

Café du Cameroun : Arabica et Robusta

Si le Cameroun est connu pour cultiver en grande majorité du café Robusta, l’Arabica a su peu à peu se faire une place dans la caféiculture du pays, et ce depuis 1985 au moment d’une crise assez importante. Il faut dire que le Cameroun dispose de sols volcaniques riches et de plateaux pouvant aller jusqu’à 2200 mètres d’altitude.

Le Robusta reste malgré tout largement cultivé, et représente 85% de la production globale du pays. Le café du Cameroun est donc le plus souvent utilisé dans des mélanges.

Arabica camourenais

L’Arabica du Cameroun se compose quant à lui en grande partie de café Java et Jamaïque (Blue Mountain). Le meilleur Arabica pousse dans les régions de Bamoun et de Bamileke.

En bouche, le Java libère des arômes doux, avec des notes de cacao et de caramel. Le Blue Mountain quant à lui, tout aussi doux, ajoutera au cacao une note plus florale. Ces deux variétés ne sont que peu acides, et particulièrement équilibrées. Les amateurs de café doux trouveront leur bonheur avec un Arabica du Cameroun.

Comme pour le café éthiopien, CafésMiguel vous recommande d’opter pour un café en grain plutôt que déjà moulu. Les précieux arômes seront ainsi mieux conservés, et vous retrouverez dans votre tasse toute la richesse de ce café. Il n’y a rien de mieux qu’une mouture fraîche pour le meilleur des cafés.

Le café Simakele du Cameroun

Le café que propose Cafés Miguel dans sa boutique est le Simakélé. Il s’agit d’un arabica rappeleant le Blue Mountain. Il faut dire que les caféiers du Simakélé se trouvent non loin de ceux du Blue Mountain. Cela n’est donc pas étonnant.

Le Simakélé est récolté à la main dans les plantations, entre mai et septembre. Les cerises sont ensuite lavées pour récupérer les grains. Il peut cependant arriver que ce soit la méthode sèche qui soit utilisée en cas de pénurie d’eau.

La torréfaction des grains n’est que légère, afin de préserver la douceur des grains et éviter une trop forte amertume.

Il a de la longueur en bouche avec du corps et un bel équilibre. Son arôme de cacao s’accompagne de notes qui ne sont pas sans rappeler les fruits secs, en particulier la noix.

 (23)    (0)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha