Histoire du café en France

Histoire du café en France

  Ambre

 (61)    (1)    0

  Origines, découverte et production du café

Aujourd’hui nous vous invitons à voyager à travers le temps et l’Histoire, pour découvrir comment cette boisson qu’on désigne parfois comme de l’or noir est arrivée jusque dans nos tasses.

Les débuts du café en France

Le café provient des pays arabes mais va, au même titre que le thé et le chocolat, métamorphoser de manière spectaculaire le visage de la consommation en France et en Europe.

C’est durant la seconde moitié du 17ème siècle que le café fait sa grande entrée sur le sol français. Il a quelques connaisseurs déjà en 1644, grâce à un négociant, Pierre de La Roque, ramenant à Marseille dans ses valises du café, ainsi que différents ustensiles destinés à le préparer pour la dégustation.

Mais c’est en 1669 que la Cour de France en entend parler pour la première fois. Comme beaucoup de découvertes, celle-ci se fait par le biais d’un ambassadeur. Venu à Paris pour représenter le sultan Mehmet IV auprès de Louis XIV, il apporte aux nobles ce breuvage insolite et inconnu jusqu’alors. Si le Roi Soleil l’a apprécié un temps, il s’en est vite lassé. En ce temps-là, il s’agissait d’une denrée particulièrement coûteuse, que seuls les plus riches pouvaient alors se procurer. Un met d’exception donc. Mais la Cour copiant en tout point Louis XIV dans ses moindres faits et gestes, le café est alors délaissé, et utilisé à des fins médicinales seulement.

L’avènement du café

Il faut attendre quelques années encore avant le café connaisse son heure de gloire. À Paris, un Arménien décide d’ouvrir un établissement qu’il baptise de “Café”. L’affaire est un flop et fermera rapidement. C’est en 1686 qu’un des anciens serveurs y ayant travaillé ouvre à son tour une enseigne, Le Procope. Dans un décor aussi élégant que luxueux, il y sert cet or noir qui ravit les papilles des intellectuels tels que La Fontaine, ou encore Voltaire. Pour la petite histoire, ce café deviendra l’un des centres névralgiques de la Révolution Française, et accueillera des figures célèbres de cette période comme La Fayette.

Même si c’est une denrée particulièrement onéreuse, elle n’est plus réservée qu’aux nobles, contrairement à ce qu’il se passait sous Louis XIV. D’ailleurs Louis XV, lui-même grand amateur de cette boisson, fait planter des caféiers au Trianon.

Si dans les grandes villes comme Paris, Marseille et Lyon, le café commence à se faire une place de choix, il faut en revanche attendre au moins le 19ème siècle pour qu’il s’installe aussi dans les campagnes et zones rurales.

Pour ce qui est des machines à café, il faut attendre le tout début du 19ème siècle également pour voir apparaître l’invention du percolateur, par l’archevêque Jean-Baptiste de Belloy. 20 ans plus tard, c’est au tour de la machine espresso de voir le jour, et les innovations n’ont de cesse de se multiplier dès lors.

Le café aujourd’hui en France

Aujourd’hui, le café est juste après l’eau l’une des boissons que consomment le plus les Français. Par personne, on compte à peu près 6 kilos de café en grain par an. Plus des trois quarts des Français en consomment de manière quotidienne, et l’ont même intégré dans leur mode de vie. Tout le monde a besoin de sa tasse fumante le matin pour bien se réveiller et démarrer la journée.

En terme de consommation, le café moulu est celui qui arrive le plus largement en tête. Il est toutefois suivi par le format des dosettes (comme par exemple les dosettes souples Senseo), et en dernier par le café soluble. Mais en plus d’être indispensable au quotidien, le café est un produit d’exception qu’il faut choisir et déguster avec soin. Avec le succès grandissant du bio et des cafés de qualité, les Français n’achètent plus seulement du café pour le boire, mais davantage pour le savourer.

C’est d’ailleurs pour cette raison que depuis plusieurs années maintenant, les torréfacteurs et les baristas proposant des cafés de qualité connaissent une nouvelle ère. Les coffeeshop des grandes villes offrent sur leurs menus des choix qui ne limitent plus seulement au “petit noir”. 

 (61)    (1)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha