Tout savoir du café du Honduras

Tout savoir du café du Honduras

  Mathilde

 (121)    (0)    0

  Origines, découverte et production du café

Deuxième boisson préférée des Français après l’eau, le café a su trouver une place d’exception dans les foyers français. Les consommateurs se tournent vers cette boisson pour la grande variété qui existe et le large panel d’arômes. 

Parmi les pays producteurs, le Honduras figure parmi les plus importants et donc dans le haut du classement. En effet, il se classe à la sixième place juste après le Brésil, le Vietnam, l’Indonésie, la Colombie et l’Éthiopie. Ce pays d’Amérique Latine représente 3% de la production mondiale de café.

L’histoire du café au Honduras

Le Honduras est un petit pays d’Amérique Centrale qui est voisin avec le Salvador, le Nicaragua et le Guatemala. Son économie repose principalement sur l’agriculture du café et de la banane, néanmoins on retrouve également des productions importantes comme la canne à sucre, le maïs, le riz, l’huile de palme ou encore les haricots secs.

Au départ, le café a vu le jour en Éthiopie puis il a été amené au Yémen où sa production s’est étendue. Cependant, cette expansion va attendre le 15ème siècle, pour arriver dans le monde musulman, puis vers le Nord et Constantinople. C’est à partir de 1600 que le café arrive en Europe grâce aux marchands vénitiens. 

Toutefois il est important de préciser que le café a été un monopole pour le Yémen, puisqu’il était interdit d’exporter des graines fécondes ou des plants de café. Ainsi, l’exploitation européenne a pu commencer dans les colonies au 17ème siècle car des marchands hollandais ont volé un plant. 

Début de la production au Honduras

En 1791, les plants de café sont introduits au Costa Rica pour finir en 1830 à s’étendre au Guatemala et à la Colombie. C’est en 1804, que le café commence à être cultivé au Honduras dans de petites exploitations dans les départements de Comayagua et Olancho. Le gouvernement commence à soutenir la production à partir de 1950 afin de créer une source de revenus performante pour le pays. 

Ainsi, dans les années 70, IHCAFE (Instituto Hondureño del Cafe) est créé pour améliorer l’infrastructure et surveiller la qualité du café mais aussi pour permettre d’introduire de nouvelles variétés (=Caturra, Catuaí, etc …). Pendant de nombreuses années, le café hondurien a eu une mauvaise réputation à cause de son manque d’infrastructure de transformation et de contrôle qualité. Le gouvernement a alors fait le choix de créer une taxe gouvernementale qui permettrait de lever des fonds pour moderniser les infrastructures de café. L’ensemble de ces modernisations ont permis au pays de dépasser le Guatemala et de devenir le plus grand producteur en Amérique Centrale.

Il est important de préciser que les pays d’Amérique Centrale produisent et proposent majoritairement du café Arabica d’altitude. Le café hondurien mérite d’être connu grâce à son environnement idéal c’est-à-dire des sols fertiles, des microclimats idéaux et enfin de l’altitude.

Particularités du goût du café hondurien

Il existe de nombreuses variétés au Honduras, on retrouve tout type d’Arabica : café Bourbon, Caturra, Catuaí, Pacas, Lempira, etc … En général, on peut dire que le Hondura propose un Arabica avec un arôme agréable et une parfaite acidité, ainsi il est idéal pour les mélanges. 

Il est nécessaire de préciser que le pays offre un panel de saveurs. On peut avoir un café très sucré avec des saveurs chocolatées tout en passant par des saveurs tropicales et d’agrumes. Le café hondurien pourra plaire au plus grand nombre et pourra satisfaire les plaisirs de chacun.

Chaque café présente des nuances mais aussi des saveurs spécifiques en fonction de sa région d’origine et de son cépage. De ce fait, il est nécessaire de se renseigner afin de trouver le café parfait pour vous.

Le café hondurien se déguste à n’importe quel moment de la journée que ce soit pour le matin ou pour une pause-café au cours de votre journée.

 (121)    (0)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha