Café en grain du Rwanda

Café en grain du Rwanda

  Mathilde

 (113)    (2)    0

  Origines, découverte et production du café

Depuis 20 ans, la consommation de café a doublé avec une moyenne de consommation par habitant sur une année de plus de 1,2kg. Toutes les populations commencent cette boisson à la fois réconfortante et énergisante. 

Plus de 70 pays produisent du café, avec une culture située entre les tropiques du Cancer et du Capricorne. Le Rwanda est un petit pays producteur derrière l’Éthiopie, le Cameroun et la Côte d’Ivoire. En moyenne il produirait 375 000 sacs de 60kg par an. 

Le café rwandais est connu grâce à son excellente culture qui est faite dans les altitudes élevées et sa riche biodiversité. Qualifié comme le pays aux milles collines, toutes les conditions sont réunies pour produire un café d’exception. 

L’histoire du café du Rwanda

Le Rwanda possède une histoire importante et riche en événements, il est nécessaire de la connaître pour comprendre le succès de ce café.

Naissance du café et production rwandaise

Pays d’Afrique centrale, l’agriculture joue un rôle important dans le pays, à travers les exportations de thé, de café mais aussi de sucre. Selon une légende, l’histoire du café aurait débuté en Éthiopie anciennement appelé Abyssinie. Un berger aurait découvert les cerises de café après que ses chèvres les aient consommées et qu’il se soit rendu compte qu’elles étaient vivifiées. Après avoir fait cette découverte, il se rendit dans un monastère et les moines firent infuser les fruits et se rendirent compte des vertus existantes. 

À partir de ce moment-là, le café commença à être cultivé au Yémen et grâce aux caravanes et voyageurs, la boisson se répand dans l’ensemble du territoire arabe. La culture du café va arriver au Rwanda pour servir les intérêts des coloniaux européens et approvisionner leur marché. En 1904, les missionnaires allemands apportent les premiers plants de café et l’exportation débute selon 13 ans après en 1917. À la fin de la Première Guerre mondiale, la colonie va être remise à la Belgique et elle deviendra ainsi le principal importateur du café rwandais en grain et moulu.

L’après-guerre : génocide et répercussion

Dans les années 1930, le gouvernement belge exige aux fermiers de cultiver en grandes quantités le café. Cependant, les taxes sont élevées et la redistribution des bénéfices est mauvaise. Ainsi les producteurs ne cherchent pas à produire de la qualité  puisque les variétés cultivées sont à haut rendement mais à faible coût puisque le café est considéré comme un produit bon marché, disponible en grande quantité sur le marché. 

À partir des années 1990, les volumes d’exportation explosent et s’élèvent à 45 000 tonnes. Le café devient alors l’exportation agricole de base du pays. Cependant en 1994, un évènement va faire basculer l’économie du payx : le génocide des Tutsis au Rwanda. Avec la mort de 800 000 Rwandais et la migration de 1,2 millions de réfugiés, l’économie du pays est démolie et le développement du pays bloqué. De ce fait, la production du café chute de 70% entre 1990 et 2001.

Renaissance du café rwandais

Ainsi au début des années 2000, le gouvernement incite les Rwandais à utiliser le café de spécialité comme moyen pour redresser le secteur agricole. Va suivre des évènements permettant d’améliorer la production et la culture du café, comme la première station de lavage en 2004, la création d’association et l’arrivée de nouvelles stations au fur et à mesure du temps.

De nos jours, le Rwanda a gagné en crédibilité mais aussi en qualité. Les agriculteurs ont vu leurs revenus doublés avec la mise en place de stations de lavage ce qui a permis de produire un café en grain et café moulu de meilleure qualité. Ainsi, le pays a pu organiser en 2008, la Coupe d’Excellence et faire découvrir les cafés Bourbon.

La culture du café du Rwanda

Le Rwanda produit principalement du café arabica. La caféiculture rwandaise gagne en popularité grâce à la topographie montagneuse c’est-à-dire des sommets volcaniques culminant les 4 500 m de hauteur mais aussi de vieux Bourbons.

Le paysage rwandais offre les conditions idéales pour cultiver le café, comme les grandes altitudes entre 1400 et 1800 m, le soleil et le brouillard équatorial. Tout est remis, pour donner un café d'exception qui saura marquer les esprits. On peut retrouver des cultures de café sur tout le territoire rwandais, mais la majorité se situent dans le sud et dans l’ouest. On peut faire ressortir 5 régions de production :

- Au nord-est, la région volcanique des Virunga

- À l’ouest, la région Kivu

- Au centre du pays, la région du Rift de Kizi

- Au sud, la région de l’Akagera

- À l’est, la région de Muhazi

Café rwandais : Maraba, Titus …

Les variétés de café sont riches dans ce petit pays africain, mais certaines ont su se faire une place sur le marché du café mais aussi dans les tasses des amateurs de cette boisson. 

Le café Cyangugu Titus

Le café Titus est nommé ainsi en hommage au célèbre gorille rwandais. Les plantations se situent au cœur des montagnes du pays, et regroupent plusieurs petits producteurs. Les plants de café sont cultivés sur des parcelles entre 1 700 et 2 100 m d'altitude, sur des terrains volcaniques. Ils bénéficient d’un ombrage naturel dû à la biodiversité de la région. En effet, on compte plus de 200 espèces d’arbres différentes et plus de 300 espèces d’oiseaux. L’ensemble de ces facteurs naturels amènent une maturation lente des fruits et un élément optimal de la variété des cafés Bourbon.

Le café Maraba

Le café Maraba est un café du commerce équitable produit dans la région de Maraba dans le Sud du Rwanda. Les plants de café sont issus de la variété Bourbon et poussent sur les  sols volcaniques  des collines à haute altitude. En effet, les cultures vont pousser en altitude entre 1 700 et 2 1000 m au-dessus de la mer, et sur des pentes escarpées aménagées en terrasses.  Cette variété de café est connue dans le monde entier pour son exception en termes de récolte et de saveur, mais aussi par sa démarche de production équitable.

Arômes et caractéristique du café rwandais

Le café rwandais propose de nombreuses saveurs et des différences subtiles entre chaque variété. Cependant, certains aspects restent les mêmes d’un café du Rwanda à un autre comme le corps riche et crémeux et la texture en bouche dite soyeuse.

Au moment où le café touchera vos papilles, les grains révéleront leurs arômes et saveurs. Vous pourrez découvrir des saveurs florales, d’agrumes et fruitées, on peut comparer les notes florales aux cafés éthiopiens dans lequel on retrouve des arômes de sucre caramélisé, de noix et de cannelle. 

Le café du Rwanda possède des niveaux d’acidité élevés et qui vont avoir tendance à donner un aspect sucré/salé en bouche. Cette particularité est dû au climat et à l’altitude des cultures. Ainsi, il est possible que son acidité soit similaire à celle du café kényan.

 (113)    (2)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha