Le café du Salvador, cultivé dans les hauteurs

Le café du Salvador, cultivé dans les hauteurs

  Ambre

 (155)    (1)    0

  Les Cafés Pur Origine

Nous nous envolons aujourd’hui pour le Salvador, où est produit un café savoureux qui gagnerait sans aucun doute à être plus connu.

Les débuts du café au Salvador

Les premiers caféiers ont été implantés vers le milieu du 18ème siècle dans ce petit pays d’Amérique centrale, coincé entre le Honduras et le Guatemala.. Dans les premiers temps, le café produit était uniquement consommé au niveau local. Il a fallu attendre le milieu du 19ème siècle pour qu’il commence à être exporté vers l’Europe. De nos jours, l’Allemagne se place parmi les principaux importateurs de café du Salvador, suivi de près par les États-Unis.

La production du café au Salvador

La production du café du Salvador s’accélère entre les années 50 et 70, dans une période de stabilité économique propice à l’amélioration des techniques d’industrialisation et la modernisation de ce secteur d’activités.

On compte une production de 1,4 millions de sacs de grains de café environ par an, ce qui représente à peu près 95 000 tonnes. Avec un tel rendement, le Salvador se place à la huitième place parmi les pays américains producteurs de café, et à la treizième place à l’échelle mondiale. 85% de la production totale est exportée partout dans le monde, le reste est consommé au niveau local.

Six grandes régions sont dédiées à la caféiculture dont trois en particulier : Apaneca-Ilamatepec, Tecapa-Chinameca et El Bálsamo-Quezaltepeque. La première génère toutefois à elle-seule plus de la moitié de la production nationale. La région est principalement montagneuse, la cordillère offre un sol d’argile riche, propice à la culture du café. Par tradition, les cafés en grain du Salvador sont des cafés lavés.

Comment est-il cultivé ?

La récolte et le tri de ce café d’exception s’effectuent à la main, entre Octobre et Mars. Les caféiers poussent sur un sol propice à leur culture, une terre volcanique riche en minéraux dans des zones ombragées tropicales. Les cerises arrivent ainsi lentement à maturation, ce qui donne ensuite beaucoup de corps au café.

Le café du Salvador est un café uniquement Arabica, en particulier du Bourbon (à 80%). Les autres cépages d’Arabicas produits dans le pays sont entre autres les cafés Pacas, Catuai, Pacamara, Caturra ou encore Maragojipe. Le Pacamara est issu d’un croisement entre le Pacas et le Maragojipe. Quant au Pacas, il s’agirait d’une mutation naturelle entre le Bourbon et le Caturra.

De par ses cafés de qualité, le Salvador a su se placer parmi les pays producteurs d’arabicas de grands crus.

Au moment de la dégustation, le café du Salvador délivre des notes légèrement acides mais surtout florales. Rond en bouche, il est particulièrement bien équilibré.

La ferme Las Tinieblas

Pour son café salvadorien, Cafés Miguel travaille avec la ferme Las Tinieblas. Située à Tepecoyo, dans le département de La Libertad, elle crée son café depuis 1930 dans des conditions optimales.

Petit café certes, mais grand par le goût. Pour des arômes toujours plus forts, nous vous conseillons de vous tourner vers un café en grain plutôt que déjà moulu. Rien ne vaut de moudre son café soi-même, et de boire un café tout juste préparé. Pour trouver le meilleur moulin à café, lisez notre article sur le sujet !

 (155)    (1)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha